saintfelixdenoleIl arriva un jour que les ennemis de l’Église persécutèrent saint Félix de Nole, qui vivait en Italie durant les premiers siècles du christianisme. Ils essayaient de le tuer, et alors qu’il s’enfuyait d’eux, il vit une caverne où il pouvait trouver refuge.

Juste après qu’il se soit caché dans la caverne, une araignée apparut et tissa une toile qui ferma complètement l’entrée. Les persécuteurs passant par là virent la toile qui couvrait l’entrée et passèrent outre sans se poser plus de questions, se disant qu’il était impossible à quelqu’un de pénétrer dans la caverne sans briser la toile de l’araignée.

C’est ainsi que Dieu nous aide, et il arrive souvent qu’Il le fait par des moyens tellement simples que nous ne nous rendons pas compte que l’aide est venue du ciel. Comme le dit à juste titre saint Paulin : « Avec l’aide de Dieu, une toile d’araignée est devenue un mur solide, car lorsque Dieu nous aide, le plus résistant des murs peut n’être rien de plus qu’une fragile toile d’araignée ».
Vous pouvez utiliser un « moyen très simple », pour propager le sourire de Marie à travers le monde : un magnifique décalque du Cœur immaculé de Marie.

Placez-le avec grande dévotion à l’endroit qui vous semblera le plus approprié, mais assurez-vous de le placer non seulement où vous pourrez le voir vous-même, mais là où il sera visible pour les autres, de sorte que celles et ceux qui le voient percevront que la Sainte Vierge Marie « fait sentir sa présence ».

Rosary-Decal-211x300Ce décalque peut constituer un important moyen d’évangélisation dans ce monde qui devient de plus en plus indifférent à l’égard de Dieu, la Sainte Vierge et l’Église, et qui ainsi ne peuvent recevoir les sacrements, véritables fontaines de vie.

Nous vivons des jours où la présence de l’Église est de moins en moins évidente dans la société et dans les familles. De nombreux facteurs travaillent à empêcher l’influence rédemptrice de Jésus-Christ d’atteindre les âmes.

Ce décalque est symbole d’un espoir que personne ne peut étouffer, « une porte ouverte que personne ne peut fermer », ainsi que le pape Benoît XVI se réfère de façon si magnifique à la Sainte Vierge dans sa récente encyclique : Marie, étoile de l’espérance :

Par une hymne du VIIe-IXe siècle, donc depuis plus de mille ans, l’Église salue Marie, Mère de Dieu, comme « étoile de la mer » : Ave maris stella. La vie humaine est un chemin. Vers quelle fin? Comment en trouvons-nous la route? La vie est comme un voyage sur la mer de l’histoire, souvent obscur et dans l’orage, un voyage dans lequel nous scrutons les astres qui nous indiquent la route.

Les vraies étoiles de notre vie sont les personnes qui ont su vivre dans la droiture. Elles sont des lumières d’espérance. Certes, Jésus Christ est la lumière par antonomase, le soleil qui se lève sur toutes les ténèbres de l’histoire.

Mais pour arriver jusqu’à Lui nous avons besoin aussi de lumières proches – de personnes qui donnent une lumière en la tirant de sa lumière et qui offrent ainsi une orientation pour notre traversée. Et quelle personne pourrait plus que Marie être pour nous l’étoile de l’espérance – elle qui par son « oui » ouvrit à Dieu lui-même la porte de notre monde; elle qui devint la vivante Arche de l’Alliance, dans laquelle Dieu se fit chair, devint l’un de nous, planta sa tente au milieu de nous (cf. Jn 1, 14) (Lettre Encyclique « Spe Salvi » n. 49).

Soyons les vrais apôtres de Marie au milieu de ceux qui ont perdu la lumière de l’espoir dans leurs vies ! Transmettons aux autres cette joie que nous avons d’être des fils et filles de Jésus et Marie!

Cette courte prière nous enseigne la place importante que la dévotion à Notre-Dame tient dans notre vie spirituelle :

Ô très sainte Marie, ma puissante protectrice; tu es la rosée céleste qui atténue ma tristesse; la lumière de mon âme quand je suis dans les ténèbres, le guide durant mes voyages, la force dans ma faiblesse, le trésor dans ma pauvreté, le baume sur mes blessures, la joie dans mes peines, le refuge dans les dangers, l’espoir de ma vie et mon salut éternel.

« En te transportant avec moi, je veux montrer au monde ton immense miséricorde et ton immense bonté. Me tournant vers elle, je proclame et proclamerai toujours : Je te salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi, tu es bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de tes entrailles, est béni ! »

Voici l’invitation spéciale que je désire vous transmettre : aidez-nous à faire ce prochain pas et ensemble nous pourrons entreprendre un grand travail d’évangélisation. Ce décalque agira à la manière de la toile d’araignée dont nous avons parlé…

Bon de commande

Salutation

Prénom
Nom de famille
Adresse
Province
Ville
Code Postal
Email
Téléphone